Motul devient un partenaire majeur du Dakar

22.03.2017

Le Dakar, c’est des pistes accidentées, des climats extrêmes , des conditions d’endurance et des étapes couvrant 9 000 km sur 13 jours devant 4,6 millions de spectateurs, sur 1 200 heures de retransmission télévisée dans 190 pays, des centaines de participants du monde entier, des voitures, des motos, des quads et des camions... Ce rallye est, aux yeux de tous, l’événement de sport mécanique le plus exigeant, et à juste titre !

 

La conférence de presse officielle de l’événement, organisée à Paris le 22 mars, a permis à Motul de franchir un nouveau cap puisque la marque, impliquée dans le rallye depuis quelques années, a été nommée partenaire lubrifiant officiel de l’événement qui fêtera son 40e anniversaire lors de l’édition 2018.

 

Au travers de ses partenariats, Motul a engrangé plusieurs résultats en 2017 aux côtés d’équipes usines dans deux catégories : T2 avec Toyota Auto Body et SSV avec Polaris Xtremeplus. Ces réussites viennent s’ajouter à la longue liste de victoires au Dakar, la plus belle étant celle de 1989 dans la catégorie Moto pour l’équipe Honda Factory Racing qui portait les couleurs de Motul. Cette relation de longue date avec l’équipe Honda du Dakar a été couronnée en janvier dernier par le renouvellement du soutien de Motul pour l’équipe usine, favorite dans la catégorie Moto.


Motul travaille depuis plusieurs semaines avec l’équipe ASO afin de finaliser son plan d’activation intégral pour le Dakar qui sera mis en œuvre à l’édition 2018. Le plan, devant être dévoilé dans plusieurs mois, mettra à l’honneur les nombreux fans du Dakar, ainsi que ses participants. Ces derniers tireront parti des gammes de produits Motorsport Line (automobile) et Factory Line (moto) de Motul, et notamment des produits 300V, l’huile moteur à la fiabilité et aux performances prouvées, spécialement conçue pour le sport mécanique de haut niveau et ses conditions extrêmes.

Tout au long de l’événement, les concurrents pourront bénéficier des conseils et de l’expertise du Motorsport Technical Team de Motul qui travaille habituellement en Moto GP, au championnat du monde de Superbike, ainsi qu’aux 24 Heures du Mans et sera présent à chaque bivouac.

Étienne Lavigne, directeur du rallye Dakar : : « La performance est partout sur le Dakar. Dans le registre de la mécanique, tous les composants et les accessoires y prennent leur part, et c’est naturellement le cas pour les lubrifiants Motul, qui équipent une partie des concurrents. D’une façon plus symbolique, la performance se joue aussi ailleurs : sur le terrain de l’entraide, du dépassement et du partage. C’est précisément à cet aspect que s’est intéressé Motul en créant un prix mettant en avant ces valeurs humaines. « The Epic Story by Motul » trouve pleinement sa place sur le Dakar. Et les prétendants seront nombreux… »

Hélène Zaugg, directrice de la communication chez Motul : « Le groupe Motul est impliqué depuis plusieurs décennies dans les formes les plus extrêmes de sport mécanique de haut niveau, et notamment dans la course d’endurance. Après les 24 Heures du Mans, le Tourist Trophy de l’île de Man, le Roof of Africa au Lesotho et le Carrera Panamericana au Mexique, quoi de plus naturel pour Motul que de travailler avec le Dakar ? 

Créé en 1979, cet événement mythique est reconnu dans le monde entier comme une épreuve ultime tant pour les organismes que la mécanique. Il ne fait aucun doute que le Dakar sera une vitrine d’exception pour la qualité de nos produits, désormais disponibles dans plus de 160 pays, y compris en Amérique latine. Conjointement avec l’ASO et les compétiteurs, les hommes et les femmes du groupe Motul sont prêts à marquer de leur empreinte le prochain chapitre de l’incroyable histoire du Dakar. »

A PROPOS DU DAKAR 2018 :

Le Dakar construit son Histoire en collectionnant les histoires. Celle des retrouvailles avec le Pérou à l’occasion de la 40ème édition présente déjà toutes les dimensions d’une séquence à émotions. La découverte du désert d’Ica avait marqué les pilotes et équipages en 2012 et en 2013. Ils pourront à nouveau surfer sur ces cordons de dunes en janvier prochain, pour la première partie du défi sportif, aussi varié qu’exigeant, qui les attend. Après le séjour péruvien, une nouvelle déclinaison du triptyque andin leur sera proposée, avec une découverte des deux façades du Lac Titicaca pour célébrer l’entrée de la course en Bolivie.

Après Lima, une deuxième capitale sera visitée, 4000 mètres plus haut, pour la journée de repos à La Paz. L’aventure se poursuivra ensuite sur l’Altiplano bolivien, avant une phase de course tout aussi sélective en rejoignant l’Argentine. Les multiples visages du pays pourront être abordés sur ce tracé en ligne, dont l’objectif final se présente comme une destination de prestige pour tous les amoureux de rallye. La manche Argentine de WRC, l’une des plus prisées de l’année, se tient régulièrement à Cordoba depuis les années 80. Avec le Dakar, c’est encore une autre histoire…

 

© 2017 Motul

Changer de pays