Choisir un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre position géographique

Continuer

SYLVAIN GUINTOLI “UNE COURSE DE 24 HEURES EST A LA FOIS LA MEILLEURE ET LA PIRE EXPÉRIENCE QUE VOUS PUISSIEZ AVOIR SUR UNE MOTO”

21.06.2021

Le team Yoshimura-SERT-Motul a remporté la victoire lors de la 44ème édition des 24 Heures Motos. Cette saison, Xavier Simeon et Gregg Black ont été rejoints par Sylvain Guintoli, pilote Suzuki et ambassadeur Motul, qui a fait sa première course des 24 heures. Voici comment il s'en est sorti.

SYLVAIN GUINTOLI  “UNE COURSE DE 24 HEURES EST A LA FOIS LA MEILLEURE ET LA PIRE EXPÉRIENCE QUE VOUS PUISSIEZ AVOIR SUR UNE MOTO”

Sylvain, quelle victoire ! Pouvez-vous nous en dire plus sur la préparation de la course ?

Pour moi, la collaboration entre le SERT (Suzuki Endurance Racing team) et Yoshimura était un mariage parfait. J'ai fait une course avec le SERT auparavant et j'ai gagné un championnat avec eux à Doha, au Qatar, et j'en fait trois auparavant avec Yoshimura aux 8 heures de Suzuka. La fusion de ces deux équipes était donc une opportunité incroyable. Cela signifie que nous avions la dernière évolution de la moto. C'était une machine incroyablement rapide et nous savions que nous étions prêts pour une course incroyable.

Sylvain, quelle victoire ! Pouvez-vous nous en dire plus sur la préparation de la course ?

Comment avez-vous vécu votre première course de 24 Heures ? Quel a été le plus grand défi ?

C'était très difficile, surtout avec la chaleur. J'avais déjà participé à de nombreuses courses d'endurance EWC, mais jamais à une course de 24 Heures. Ces motos nécessitent une énorme force physique pour se battre sur circuit et peuvent vous épuiser physiquement. Mais il y a tellement d'autres choses que vous devez aussi garder à l'esprit, comme gérer les pneus. Vous faites tellement de dépassements et chacun d'entre eux peut constituer un risque, mais vous devez les terminer rapidement car vous ne voulez pas perdre de temps dans le trafic. Au final, une course de 24 heures est à la fois la meilleure et la pire expérience que l'on puisse vivre sur une moto.

Comment avez-vous vécu votre première course de 24 Heures ? Quel a été le plus grand défi ?

La course a commencé par une belle bagarre avec la moto YART #7, qui a ensuite été victime d'un problème mécanique. Quand avez-vous réalisé que la victoire était à portée de main ?

En commençant la course, nous savions que nous avions tout pour la gagner et qu'il y avait de fortes chance que nous y parvenions. La bagarre au départ était intense,  c'était un spectacle incroyable à regarder et à vivre. Mais après quelques heures, nous avons réussi à prendre un peu d'avance. A la nuit tombée, l'équipe YART a eu un problème technique et a dû renoncer. Il ne nous restait plus que quelques tours à parcourir jusqu'à la moto suivante. Tout ce que nous devions faire, c'était gérer cet écart, de ne pas faire d'erreurs et de croiser les doigts pour ne pas avoir de problèmes mécaniques. Après 24 heures, nous l'avons fait. C'était incroyable, la moto était incroyable. Pendant tout le week-end, les essais, les qualifications et la course des 24 Heures, elle n'a pas failli. Une machine et une victoire vraiment remarquables !

La course a commencé par une belle bagarre avec la moto YART  #7, qui a ensuite été victime d'un problème mécanique. Quand avez-vous réalisé que la victoire était à portée de main ?