Choisir un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre position géographique

Continuer

STEPHANE HADDADJ "CETTE VICTOIRE MÉRITE UNE PLACE SPÉCIALE DANS NOS CŒURS"

23.06.2021

National Motos, une équipe présente en EWC depuis 1971, a fêté son 50ème anniversaire dans le sport avec une victoire dans la catégorie superstock. Ce fût une victoire difficile, très intense pour l'équipe et ses pilotes. Le directeur de l'équipe, Stéphane Haddadj, nous raconte l'histoire de ce qui est probablement la plus longue course des 24 heures de sa vie.

STEPHANE HADDADJ "CETTE VICTOIRE MÉRITE UNE PLACE SPÉCIALE DANS NOS CŒURS"

Stéphane, comment avez-vous travaillé en vue des 24 heures, et qu'est-ce qui vous a décidé à engager une moto en superstock ?

Cette année, nous célébrons notre 50e anniversaire en endurance et, pour cette raison, nous avons pensé à apporter un changement. Nous avons eu l'opportunité de passer en superstock car nous pensions que nous serions plus compétitifs dans cette catégorie. Nous avons donc préparé une toute nouvelle moto et conçu une nouvelle livrée.

 Stéphane, comment avez-vous travaillé en vue des 24 heures, et qu'est-ce qui vous a décidé à engager une moto en superstock ?

Vous aviez une équipe très jeune qui vous a rejoint dans le box...

C'est vrai ! Je pense qu'il est important d'enseigner la course à la jeune génération. C'est pourquoi nous avons noué cette année un partenariat avec deux écoles et que leurs meilleurs élèves nous ont rejoints pendant nos courses. C’est une bonne chose de devenir un mécanicien compétent dans notre atelier, mais c'est un tout autre défi d'être un bon mécanicien de course et membre de l’équipe. Nous sommes très enthousiastes à l'idée de pouvoir donner à ces jeunes l'expérience de faire leurs premières 24 Heures Motos et, en plus, de gagner la catégorie

 Vous aviez une équipe très jeune qui vous a rejoint dans le box...

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette victoire qui a été particulièrement disputée ?

Au début de la course, l'un de nos pilotes, Kevin Trueb, s'est blessé et souffrait beaucoup. Il n'avait fait que trois relais, mais j'ai pris la décision de ne pas risquer sa santé et de faire une erreur. Nous avons donc dû terminer la course avec seulement deux pilotes. Les 24 Heures Motos sont très difficiles pour n'importe quel pilote. Par conséquent, il était incroyablement dur de demander à mes deux autres pilotes, Stéphane Egea et Guillaume Antiga, de terminer la course entre eux deux. Cela signifiait qu'ils devaient faire environ 15 relais chacun et, comme il n'y avait pas de troisième pilote, ils n'avaient qu'environ 30 minutes pour récupérer avant de remonter sur la moto. Une tâche que certains considéreraient comme physiquement et mentalement impossible. Mais ils ont réussi à s'en sortir. Nous avons même entièrement reconstruit l'arrière du box et demandé à notre physio d'y installer une table pour qu'ils puissent se détendre dès leur arrivée dans le box.  

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette victoire qui a été particulièrement disputée ?

Vous avez déjà remporté le classement général des 24 Heures Motos en 2006 aux côtés de Christian Lavieille. Qu’en est-il de cette victoire ? Est-elle encore plus spéciale

Cette période avec Christian comme team manager était incroyable et c'est un moment fort de notre histoire en EWC. Je pense cependant que cette victoire mérite une place spéciale dans nos cœurs. Non seulement parce que nous l'avons terminée avec seulement deux pilotes, mais aussi parce que nous avons remporté la catégorie la plus difficile du championnat. La dernière heure de la course a peut-être été la plus longue de ma vie et je n'ai pas encore totalement assimilé ce qui s'est passé ce week-end. C'était une grande aventure humaine !

 Vous avez déjà remporté le classement général des 24 Heures Motos en 2006 aux côtés de Christian Lavieille. Qu’en est-il de cette victoire ? Est-elle encore plus spéciale
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus