Choose a country or region to display content specific to your geographic position

Continue

Motul à Marseille: nous conduisons la plus ancienne voiture du Tour Auto à travers la France

10.09.2020

La semaine dernière, plus de 200 voitures sont parties de Paris pour la 29e édition du Tour Auto, un périple de 2000 km à travers la France dans certaines des voitures classiques les plus rares au monde. Au volant d’une voiture très spéciale se trouvait Romain Grabowski, responsable de la marque Motul. La voiture en question était une Pichon Parat Dolomites avec moteur Panhard de 1955, qui était non seulement la voiture la plus ancienne du Tour Auto, mais qui avait participé à l'épreuve d'origine en 1956. Romain était accompagné de son meilleur ami, propriétaire de la voiture, Hugo Baldy. Voici leur histoire.

Motul à Marseille: nous conduisons la plus ancienne voiture du Tour Auto à travers la France

Romain, pour ceux qui ne connaissent pas le Tour Auto, qu'est-ce que c'est?

Le Tour Auto est l'un des meilleurs événements de voitures classiques au monde. Motul y est associé depuis 15 ans. L'événement a commencé en 1951 et s'est poursuivi jusqu'en 1986. Il s'appelait Tour de France Automobile. Il présentait les meilleures voitures et les meilleurs pilotes. En 1992, Peter Auto, spécialisé dans l'organisation d'événements de voitures classiques en Europe, décide de redémarrer le Tour Auto. C’est toujours un grand événement en France. Il y a 2000 km de Paris à Marseille. Et plus de 200 voitures y participent. Malgré COVID-19, ils ont réussi à organiser l'événement cette année. Les passionnés sont nombreux au bord des routes. Les gens adorent voir de si belles voitures du passé.

Romain, pour ceux qui ne connaissent pas le Tour Auto, qu'est-ce que c'est?

Quelle est la limite d'âge pour les voitures ?

Peter Auto est extrêmement prudent dans les voitures qu'il sélectionne. Ils ont plus d'inscriptions que de place disponibles. Ainsi, ils peuvent sélectionner les meilleures voitures pour l'événement. Pour gagner le Tour Auto, vous devez venir avec une voiture ayant participé à l'événement originel. Les voitures doivent être exactement le même modèle et très peu de voitures sont totalement originales. La voiture que nous utilisons, la Pichon Parat Dolomites de 1955, a participé au Tour Auto de 1956. Peter Auto possède une base de données de milliers de voitures et connaît l'historique détaillé de chaque voiture. À l'exception de quelques véhicules très rares, ils n'acceptent pas les voitures reconstruites. Ils veulent des voitures originales.

Quelle est la limite d'âge pour les voitures ?

Comment déterminent-ils le gagnant?

Vous avez deux façons de participer. Le premier est la "compétition". Nous avons une ou deux étapes sur route par jour, ainsi que des épreuves sur circuit, jugées sur la vitesse. L'autre est ce que nous appelons la "régularité". Pour cela, vous n’avez pas besoin d’aller vite, vous devez respecter la vitesse moyenne.

Comment déterminent-ils le gagnant?

Pouvez-vous nous en dire plus sur la voiture que vous conduisiez ?

Elle appartient à mon meilleur ami Hugo Baldy. C’est un journaliste français spécialiste des voitures classiques, il en sait donc beaucoup sur ce monde. Il n'y avait que 12 de ces voitures construites dans les années 1950 et seulement sept ou huit existent encore. Il y a deux ans, Hugo a découvert cette voiture et, après quelques mois de négociation avec son ancien propriétaire, il a réussi à le persuader de lui vendre. Dès que l'affaire a été conclue, il a commencé sa recherche sur l'histoire de la voiture. Il s'est rendu compte que cette voiture était celle qui avait participé au Tour Auto de 1956, ainsi qu'au Rallye de Monte Carlo et à de nombreux autres événements importants tels que Lyon Charbonnières. Quand une voiture classique comme celle-ci est entièrement originale et a participé à de grandes courses comme celles-ci, la valeur est encore plus grande. Nous avons commencé à restaurer la voiture avec le père d'Hugo, qui est un spécialiste Bugatti, mais en respectant la patine et les spécifications d'origine de la voiture. Cela a pris deux ans, mais finalement le rêve est devenu réalité et nous avons pu présenter la voiture au Tour Auto de cette année. La voiture était garée dans un garage depuis plus de 40 ans ! Et c'est la toute première fois que la communauté des voitures classiques revoit la voiture. Nous avons eu une très bonne couverture médiatique car l'auto a une belle histoire: c’est la voiture la plus ancienne du Tour Auto avec le plus petit moteur et elle est entièrement originale.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la voiture que vous conduisiez ?

Comment s'est passé votre expérience sur le Tour Auto ?

Mon père était un grand fan de course. J'ai grandi dans les paddocks . J'ai toujours dit que j'aimerais peut-être un jour courir. Pendant de nombreuses années, j'ai assisté au Tour Auto, au Mans et à de nombreuses autres courses en tant que spectateur grâce à mon travail chez Motul. C'était donc un rêve devenu réalité de participer cette année. Nous le faisons dans un esprit de famille. Il y a une très bonne humeur parmi tout le monde. Le temps est magnifique. Nous avons eu un gros problème mécanique sur une étape où nous avons dû changer le moteur, mais lorsque vous parvenez à le résoudre, cela devient un bon souvenir à vie. Cerise sur le gâteau, la voiture porte une livrée Motul et nous remportons toutes les étapes au classement «indice de performance» !

© Crédits photo: Mathieu-Bonnevie, Frederik Herregods, Peter Auto

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus