Choisir un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre position géographique

Continuer

Mathieu Baumel : "L'utilisation des produits Motul est une forme d'assurance"

11.02.2021

Mathieu Baumel est surtout connu pour être le copilote de Nasser Al Attiyah à la fois sur le Dakar et en rallye. Mais le Français n'a pas peur d'un volant. Ce week-end, il a pris le volant du buggy de glace GSeries sur l'idyllique circuit du Pas de la Case, en Andorre.

Mathieu Baumel : "L'utilisation des produits Motul est une forme d'assurance"

Mathieu, d'habitude on te trouve assis à côté de Nasser sur le Dakar. Aujourd'hui, tu es sur la glace, et tu pilotes. Ça doit être un grand changement pour toi ?

Eh bien, qu'il s'agisse de glisser sur la glace ou sur le sable, c'est la même chose pour moi. Il s'agit de s'amuser en voiture, quel que soit le terrain, que ce soit en tant que pilote ou copilote.

Cette fois-ci, vous êtes assis de l'autre côté de la voiture et vous prenez le rôle de pilote dans la GSeries, ici en Andorre. Qu'est-ce que cette série ?

La GSeries est une série nationale organisée en Andorre. C'est une compétition vraiment amusante avec des participants qui courent à un très haut niveau. Beaucoup de pilotes professionnels participent souvent à ces événements. Ce week-end, j'y participe avec mon ami et vététiste de descente Cédric Gracia.

Mathieu, d'habitude on te trouve assis à côté de Nasser sur le Dakar. Aujourd'hui, tu es sur la glace, et tu pilotes. Ça doit être un grand changement pour toi ?

Les voitures de cette série sont très spécifiques. De quel type de machines s'agit-il ?

C'est une voiture construite sur un châssis tubulaire, avec quatre roues motrices, et propulsée par un moteur Suzuki 1300cc Hayabusa. Le moteur se trouve au milieu de la voiture, essentiellement dans l'habitacle où l'on s'attend à trouver un siège passager, et il est couplé à une boîte de vitesses séquentielle. La voiture est incroyablement rapide, et elle a beaucoup d'adhérence grâce à ses pneus cloutés.

 

Les voitures de cette série sont très spécifiques. De quel type de machines s'agit-il ?

Vous avez participé à de nombreuses compétitions ces dernières années. Est-ce que le fait d'être copilote vous aide ?

Cela fonctionne dans les deux sens. En tant que copilote, vous apprenez à lire et à comprendre les conditions de la route et de la piste, ce qui vous aide beaucoup lorsque vous conduisez car vous comprenez quel type de surface se trouve sous vous. Inversement, en tant que copilote, il est très utile d'être également conducteur et de comprendre comment la navigation peut se traduire par une réaction en tant que conducteur. L'avantage de travailler avec Nasser, c'est qu'il sait que je suis aussi pilote et il essaie toujours de me donner des conseils pour devenir meilleur. En fait, nous nous aidons mutuellement tout le temps.

Vous avez participé à de nombreuses compétitions ces dernières années. Est-ce que le fait d'être copilote vous aide ?

Le mois dernier, vous étiez encore sur les sables d'Arabie Saoudite. Comment s'est passé le Dakar 2021 pour vous ?

Cette expérience a été enrichissante et très positive. Le Dakar en Arabie Saoudite est un grand événement, et les routes et les paysages sont tout simplement incroyables. Cette année a été un peu plus difficile que les années précédentes car les roadbooks sont passés du papier au numérique et la façon dont ils sont dessinés a changé radicalement. Ainsi, au lieu d'être un défi pour les pilotes, la course a fini par être un plus grand défi pour les copilotes. La plus grande différence a été faite en se familiarisant avec le nouveau système et en ne faisant aucune erreur de navigation. Nous n'avons pas réussi à gagner cette année, mais nous étions quand même très heureux de notre place sur le podium et nous sommes rentrés chez nous avec le sourire.

Le mois dernier, vous étiez encore sur les sables d'Arabie Saoudite. Comment s'est passé le Dakar 2021 pour vous ?

Au Dakar et lors d'autres événements, vous passez tellement de temps assis à côté de Nasser que vous devez avoir une relation incroyablement forte ?

Nasser n'est pas seulement mon patron, il est devenu un ami de longue date. Chaque année, nous passons environ 200 à 220 jours ensemble. Quand nous avons terminé notre course, nous partons souvent en vacances ensemble. Le lien que j'ai avec lui n'est pas seulement très fort sur le plan personnel, mais il est également bénéfique dans la voiture. Il suffit que je montre ou regarde quelque chose pour que Nasser comprenne immédiatement ce que je veux dire. Ce niveau de confiance est une grande partie de la vitesse que nous atteignons ensemble.

Au Dakar et lors d'autres événements, vous passez tellement de temps assis à côté de Nasser que vous devez avoir une relation incroyablement forte ?

Vous avez un partenariat solide avec Motul. Que signifie la marque pour vous ?

Motul est en fait une forme d'assurance. Lorsque vous êtes en compétition dans des conditions difficiles comme le Dakar, il y a tellement de choses qui peuvent mal tourner. Avoir Motul dans la voiture aide beaucoup. Cela nous rassure de savoir que le lubrifiant du moteur est quelque chose dont nous n'avons pas à nous soucier.

Vous avez un partenariat solide avec Motul. Que signifie la marque pour vous ?
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus