Wählen Sie ein Land, um die Inhalte in Ihrer Sprache zu sehen

Weiter

RONALD BASSO : « C'EST MA PASSION POUR LE SPORT AUTOMOBILE QUI ME FAIT AVANCER »

08.01.2022

Au départ, c'était une histoire de famille. En 2009, Jean-Claude Basso et son fils Ronald décident de participer au Dakar ensemble. Le quintuple champion de France de Super Touring s'est essayé au SSV avec son complice habituel, Julien Ménard. Les talents de pilote de Ronald ont ensuite été repérés par le constructeur japonais Toyota Auto Body, qui engage une équipe officielle pour conquérir le titre en T2 (la catégorie de production). Mission accomplie en 2021, avec son coéquipier Akira Miura ajoutant une nouvelle ligne au livre des records de Toyota, tandis que le duo Basso-Polato a terminé 40ème. Si l'objectif reste le même pour ce rallye, le parisien, qui vient de fêter ses 40 ans, garde aussi en tête l'idée de se distinguer afin de pouvoir prétendre à des véhicules plus compétitifs. Voyons comment Ronald et son équipe s'en sortent.

RONALD BASSO : « C'EST MA PASSION POUR LE SPORT AUTOMOBILE QUI ME FAIT AVANCER »

Ronald, comment se passe le rallye Dakar jusqu'ici ?

Dans l'ensemble, très bien. Nous avons rencontré deux ou trois petits problèmes en début de course, mais la voiture marche parfaitement. Pas à pas, nous prenons notre place dans le rallye. Nous avons dû commencer à l'arrière, ce qui ne nous a pas beaucoup aidé. Nous sommes actuellement au milieu de notre catégorie, donc les choses vont mieux maintenant.

Ronald, comment se passe le rallye Dakar jusqu'ici ?

Quel est le programme d'une journée moyenne au Rallye Dakar ?

Nous devons être à la bonne place dans le rallye. Comme nous nous mêlons rapidement aux véhicules SSV, nous sommes dans le « train » au mauvais rythme : ils sont beaucoup plus rapides dans le sable, mais plus lents sur les longues lignes droites. Il s'agit de choisir le bon spot et de rouler le plus vite possible.

Quel est le programme d'une journée moyenne au Rallye Dakar ?

Vous êtes en compétition avec deux équipages. Comment est la camaraderie pendant le rallye?

Nous ne voyons pas l'autre équipage comme des concurrents. Nous voulons tous les deux atteindre la ligne d'arrivée. Si une voiture a des problèmes pendant la course, l'autre équipe s'arrêtera certainement pour aider si nécessaire.

Vous êtes en compétition avec deux équipages. Comment est la camaraderie pendant le rallye?

Avez-vous une anecdote particulière sur ce rallye ?

La première c'est notre panne d'essence lors de la première étape le premier jour (rires) ! Nous avons dû attendre 2,5 heures pour qu'un autre camion nous aide. Le terrain est compliqué et la consommation de carburant est beaucoup plus élevée que prévu.

Avez-vous une anecdote particulière sur ce rallye ?

Le Dakar est très physique, mais c'est aussi un défi mental. Qu'est-ce qui vous fait avancer ?

La réponse est simple - la passion. Ma passion pour le sport automobile me fait avancer, en plus de la quête de l'aventure. Dans le Rallye Dakar, tous les éléments sont parfaitement mélangés. Ici, vous trouverez l'aventure, les défis physiques, les sports mécaniques et la passion. Sur le Dakar, je peux tout vivre au même endroit et c'est ce qui me donne le sourire.

Le Dakar est très physique, mais c'est aussi un défi mental. Qu'est-ce qui vous fait avancer ?

Avez-vous des conseils à donner aux futurs pilotes du Rallye Dakar ?

Tout d'abord, vous devez être passionné. Vous devez commencer au bas de l'échelle, comme je l'ai fait, pour faire avancer les choses. Un jour, vous aurez peut-être la chance de réussir en tant que pilote au Rallye Dakar. Toutes les pièces du puzzle doivent se mettre en place : une passion pour le sport automobile, l'ingénierie mécanique et la course automobile. C'est compliqué, mais la passion vous mène tout au long du chemin.

Avez-vous des conseils à donner aux futurs pilotes du Rallye Dakar ?

Comment comparer ce rallye Dakar avec le précédent, en quatre étapes ?

C'est un rallye totalement différent. L'année dernière a été très difficile, très dure, avec beaucoup de rochers. Ces quatre premières étapes étaient principalement du sable, très amusantes et divertissantes à parcourir. Cette édition entrera certainement dans les livres d'histoire comme l'une des meilleures à ce jour.

Comment comparer ce rallye Dakar avec le précédent, en quatre étapes ?

Nous avons notre Motul Racing Lab en place à chaque bivouac, fournissant des analyses d'huile pour chaque pilote et équipe. Comment le Motul Racing Lab vous aide-t-il ?

Le soutien apporté par Motul est évidemment très utile. L'analyse nous évite les casses moteur, ce qui est essentiel.

Nous avons notre Motul Racing Lab en place à chaque bivouac, fournissant des analyses d'huile pour chaque pilote et équipe. Comment le Motul Racing Lab vous aide-t-il ?