Le dilemne du choix des pneus

11.04.2018

    

Le dilemne du choix des pneus

Le Motul Grand Prix d’Argentine nous a offert un scénario improbable avec en arrière plan, la question épineuse du choix des pneus slicks ou pluie à quelques minutes du départ… La piste est en train de sécher mais il pourrait bien repleuvoir. Alors que faire ?

 

Il est amusant de constater à ce sujet que souvent dans l’histoire de la course, les favoris, persuadés d’avoir tout à perdre en prenant un risque dans un cas similaire, ont fait un choix conservateur et… ils ont perdu.

En Argentine, Miller n’a pu complètement profiter de son pari gagnant. Ses adversaires se sont rendus compte de leur erreur et les mécaniciens ont reçu l’ordre de pousser leur moto vers les stands pour un changement de roues. Afin d’éviter une bousculade en sortie de pitlane, tout le peloton a finalement été autorisé à partir depuis la grille… cinq lignes derrière le poleman Australien !

Heureusement, une fois lancée, la course fut passionnante sur une piste qui, pour être majoritairement sèche, n’en comportait pas moins de nombreux pièges. Derrière Cal Crutchlow, vainqueur in extremis, les funambules Johann Zarco et Alex Rins ont porté les couleurs et la technologie Motul jusqu’au podium !

Motul était cette année encorele partenaire titre du Grand Prix d’Argentine. Lesteams MotoGP Monster Yamaha Tech3, Suzuki, Aprilia Racing Team Gresini et Reale Avintia Racing sont partenaires techniques de Motul au sommet du sport moto.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

© 2018 Motul

Changer de pays