La belle aventure du Tour Auto… et ses aléas !

02.05.2018

      

La belle aventure du Tour Auto… et ses aléas !

Ludovic Caron compte deux victoires au Tour Auto à son palmarès. Il était associé pour cette 27ème édition à Denis Giraudet, un copilote dont les impressionnants états de service font notamment état d’une victoire au Tour de Corse en championnat du Monde. Hélas, leur superbe AC Shelby Cobra 289 de 1963 a rencontré des ennuis mécaniques au début de la deuxième étape avant de renoncer lors de la quatrième. Mais en dehors de ces événements, l’équipage n°208 a tout donné, offrant au public des performances à la hauteur de sa réputation. Sur six épreuves chronométrées disputées, ils se sont classés quatre fois dans le Top 4 !

Après le karting et la Formule Ford, Ludovic Caron, s’est lancé dans les courses pour voitures historiques dès l’âge de 20 ans. La passion faisant son chemin, il a même monté son atelier de restauration et de préparation compétition. Nous avons écouté son avis autorisé sur l’engagement d’une voiture telle que la Shelby Cobra au Tour Auto.

La belle aventure du Tour Auto… et ses aléas !

On se demande pourquoi un pilote choisit une certaine ancienne plutôt qu’une autre. Un souvenir familial, une idole du passé ? « Ford a été le premier constructeur automobile généraliste à utiliser le sport automobile comme un vecteur de communication à grande échelle. C’est cela qui m’a attiré vers l’AC Cobra. Elle fut au début des années soixante le point de départ éphémère d’une épopée poursuivie en 1966 avec la Ford GT40. Cette histoire me passionne. J’aime beaucoup sa ligne, son côté brutal tant dans la performance que dans son look. Il s’agit de la première vraie « muscle car », une fois qu’on y a goûté, elle vous rend complètement dépendant. J’ai commencé en 2001 et j’éprouve toujours autant de plaisir à son volant. »

La belle aventure du Tour Auto… et ses aléas !

Pour affronter une épreuve telle que le Tour Auto, il faut une préparation sérieuse qui inclut des éléments plus modernes que la voiture. « Certaines pièces comme les plaquettes ou les segments, sont aujourd’hui fabriqués avec des matériaux de meilleure qualité qu’à l’époque. En ce qui concerne l’huile moteur, celle qui m’est fournie par Motul est largement meilleure que les produits des années 60. On obtient ainsi des performances qui ne sont pas meilleures qu’à l’origine mais avec une meilleure fiabilité… ce qui permet de tirer un maximum de performance pendant plus longtemps. Le Tour Auto est un rallye éprouvant, on rencontre de la circulation sur les parcours de liaison et en spéciale comme sur les circuits, on est à fond ! »”

Motul est partenaire du Tour Auto et la structure C2C Racing Team de Ludovic Caron était un des partenaires techniques de Motul lors de la 27ème édition du rallye.

La belle aventure du Tour Auto… et ses aléas !

Photo Credit: © Julien Philippy

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

© 2018 Motul

Changer de pays