Honda Racing spécialiste de l’endurance… et du Tourist Trophy !

25.04.2018

   

Honda Racing spécialiste de l’endurance… et du Tourist Trophy !

Honda Racing a réussi un des exploits des dernières 24 Heures Motos en remontant de la 38ème à la 2ème place. Mais l’équipe est aussi impliquée dans les courses sur route. En attendant le fameux TT, le team-manager Jonny Twelvetrees nous éclaire sur les ressemblances et différences entre les deux disciplines.

 

Le Mans, Île de Man… Curieusement les noms de ces hauts lieux des sports mécaniques se ressemblent. D’un côté, un circuit classique d’un peu plus de 4 kilomètres, Le Mans-Bugatti, et une course de 24 heures. De l’autre, le fameux Snaefell Mountain Course, 6 x 60 kilomètres (6 x 37,73 miles) de rues et de routes sur l’Île de Man, fermées pour l’occasion et un long sprint d’une heure et 45 minutes. Dans les deux cas, Honda Racing engage la CBR1000 RR SP2 « Fireblade », une machine de catégorie Superbike issue de la série… mais avec quelques modifications tout de même, qui différent selon l’effort demandé à la moto et au pilote.

“Le développement du moteur n’est pas aussi poussé pour les 24 Heures que pour le TT » nous renseigne Jonny Twelvetrees. Sur une durée aussi longue, on ne peut pas « stresser » le moteur comme on le fait pour une course de moins de deux heures. Il est donc un peu moins puissant. Quant à la moto, elle est plus lourde avec l’éclairage et certaines pièces calibrées pour être plus solides. Le pilote ne peut être à l’attaque à 100% tout le temps, le set-up prend donc en compte la nécessité d’être rapide mais aussi régulier. La moto ne doit pas fatiguer le pilote. On a recours à des réglages plus axés sur la performance pour le TT.”

Honda Racing spécialiste de l’endurance… et du Tourist Trophy !

Dans un mois, le Tourist Trophy reviendra sur le devant de la scène. « Il s’agit d’un circuit très exigeant pour la mécanique. Le revêtement n’est pas parfait, il est bosselé et parfois, la moto décolle ! Cela fait grimper le moteur très haut dans les tours et soumet l’huile à rude épreuve… nous travaillons d’ailleurs beaucoup avec Motul sur cet aspect. Le TT reste une épreuve nettement plus dure pour la moto qu’une course sprint de Superbike, il y a d’ailleurs des points communs avec l’endurance. Outre le fait d’avoir deux pitstops qui durent mois d’une minute chacun, il faut également se préoccuper du pilote. La puissance pure est primordiale, mais elle doit pouvoir être facilement domestiquée par le pilote. Sur l’Île de Man, c’est plus une question de confiance que de confort. La moto doit pardonner car le tracé, lui, ne pardonne pas. »

Motul est un des principaux partenaires des 24 Heures Motos et du Tourist Trophy de l’Ile de Man. Le team Honda Racing est soutenu techniquement par Motul en championnat du Monde FIM d’Endurance et dans les courses sur routes (IoM TT, Ulster GP, Northwest 200).

Honda Racing spécialiste de l’endurance… et du Tourist Trophy !
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

© 2018 Motul

Changer de pays